Saltar para: Post [1], Pesquisa e Arquivos [2]

Defender o Quadrado

Nesta casa serve-se tudo a quente. As cadeiras são de pau e têm as costas direitas. Há sempre pão a cozer e o conforto da desarrumação. A porta está sempre aberta... mas fecha-se rapidamente aos vermes que infestam alguns cantos do quadrado. Sejam

Youkali

 

 

Kurt Weill & Roger Fernay & Teresa Stratas

 

C’est presque au bout du monde

Ma barque  vagabonde

Errant au gré de l’onde

M’y conduisit un jour

L’île est toute petite

Mais la fée qui l’habite

Gentiment nous invite

À en faire le tour

 

Youkali, c’est le pays de nos désirs

Youkali, c’est le bonheur, c’est le plaisir

Youkali, c’est la terre où l’on quitte tous les soucis

C’est, dans notre nuit, comme une éclaircie

L’étoile qu’on suit, c’est Youkali

 

Youkali, c’est le respect de tous les vœux échangés

Youkali, c’est le pays des beaux amours partagés

C’est l’espérance qui est au cœur de tous les humains

La délivrance que nous attendons tous pour demain

 

Youkali, c’est le pays de nos désirs

Youkali, c’est le bonheur, c’est le plaisir

Mais c’est un rêve, une folie

Il n’y a pas de Youkali

Mais c’est un rêve, une folie

Il n’y a pas de Youkali

 

Et la vie nous entraîne

Lassante, quotidienne

Mais la pauvre âme humaine

Cherchant partout l’oubli

A, pour quitter la terre

Su trouver le mystère

Où nos rêves se terrent

En quelque Youkali

 

Youkali, c’est le pays de nos désirs

Youkali, c’est le bonheur, c’est le plaisir

Youkali, c’est la terre où l’on quitte tous les soucis

C’est, dans notre nuit, comme une éclaircie

L’étoile qu’on suit, c’est Youkali

 

Youkali, c’est le respect de tous les voeux échangés

Youkali, c’est le pays des beaux amours partagés

C’est l’espérance qui est au cœur de tous les humains

La délivrance que nous attendons tous pour demain

 

Youkali, c’est le pays de nos désirs

Youkali, c’est le bonheur, c’est le plaisir

Mais c’est un rêve, une folie

Il n’y a pas de Youkali

Mais c’est un rêve, une folie

Il n’y a pas de Youkali